Le lien à la nature, l’art, l’art de vivre

Le jeune enfant est sensible à ce qui est vivant. Il peut observer longuement, s’étonner, s’émerveiller, participer à cette vie, avec tous ses sens, tout son être. Il doit être mis en relation avec les quatre éléments de la vie : l’eau, la terre, l’air et le feu.

L’aménagement de l’espace dans la classe permet à l’enfant de se développer grâce à des espaces pédagogiques différenciés répondant à sa curiosité tout au long de sa scolarité. Il sera en contact avec différentes matières et ambiances ou encore, avec la table des saisons qui permet de minimiser la séparation « classe-extérieur». Elle lui permettra de réinvestir ses connaissances dans la vie de tous les jours  et non dans un « cadre donné, conditionné ».

 

L’art est ainsi présent au sein de l’école, d'une part par l’ambiance de travail et l’esthétique du matériel utilisé et d'autre part,par le biais d’activités dédiées à l'art au cours de la journée. Ie matériel utilisé, spécifique à la pédagogie Montessori, offre à l'enfant la potentialité d’utiliser sa créativité.

Tout cela nourrira ses sens, son imagination et contribuera au long chemin vers son 'autonomie.

L’aménagement du temps, avec ses différents rythmes, structure la vie de l’enfant.

Le rythme des journées crée les repères essentiels à sa structuration.

Pour les plus grands (vers 4-5 ans), l'emploi du temps de la semaine permettra la différenciation des jours. L'emploi du temps sur  ’année permettra à l 'enfant d'élargir sa perception du temps en l' inscrivant dans le cycle annuel de la nature et de la vie sociale.

Il est important de vivre le moment présent, de prendre le temps, de leur laisser le temps. Il est essentiel de soigner les transitions,passer d’un apprentissage à l’autre en toute fluidité.

C’est tout un art de trouver jour après jour cet équilibre vivant, cet apprentissage paisible empli de calme et de dynamisme : C’est l’art de passer une bonne journée.

 

« La pédagogie est l’art de donner à l’homme en son enfance, l’occasion de s’éduquer lui-même. »

Rudolf Steiner